du neuf

Publications récentes ou en cours


Les Terrasses de Désaignes

couvertureavec Alain d'Angelo, collection Regards sur l'Ardèche Verte, publié en septembre 2016. Un fascicule d'une quarantaine de pages abondamment illustrée.

La collection Regards sur l'Ardèche Verte est une collection de publications qui présente la richesse de l'histoire, du patrimoine, des paysages de ce territoire au nord du Doux.

Lancée depuis le Pays de Saint-Félicien par l'Office de tourisme et l'association Terroirs Pays de Saint-Félicien, soutenue par le Pays Ardèche verte, elle rassemble des acteurs de ce territoire autour d'un comité éditorial qui sollicite une validation scientifique des contenus avant édition.

 

L'Arbre aux sept vies

avec la complicité de la photographe Sylvie Marron-Crolard, paru pour la première fois en 2000 aux éditions La Fontaine de Siloé, a connu un vif succès. Il vient d'être réédité.

Ce n'est pas une simple réédition, mais une réactualisation de l'ouvrage. Après sa première parution, Sylvie et moi avons poursuivi notre relation d'amitié avec les frères Dejoux et sommes allés les voir régulièrement.

Lorsque l'éditeur a souhaité réaliser un nouveau tirage du livre, nous avons éprouvé le besoin de compléter celui-ci à la demande de lecteurs qui s'interrogeaient sur le sort de la belle ferme des Combeaux. Nous avons donc composé un épilogue à partir de notes et de photos prises au cours de ces dernières années. Un hommage à la mémoire de Célestin, Auguste, Paul, Henri, Roger et André, voués à leur terre et aujourd'hui tous disparus.


De Fernand à Sylvia

publié en octobre 2013, poursuit sa route. Claude Fougeirol (le photographe) et moi-même sommes toujours disponibles pour venir le présenter dans toutes les bibliothèques ou pour toutes les associations qui le souhaitent.

La présentation, à partir d'une projection de photographies de l'ouvrage ou en complément de celles-ci, est centrée sur des itinéraires et une qualité de vie, sur l'évolution du monde rural et la transmission (des savoir-faire, des exploitations agricoles, d'un mode de vie...). L'éventail des thèmes abordés dans le livre étant très large, la rencontre peut être consacrée à un ou plusieurs aspects privilégiés, à la demande.

Nous restons ouverts à toute proposition.

Conditions d'intervention : remboursement des frais de déplacement, une communication efficace autour de la rencontre, et la possibilité de dédicacer et de vendre nos ouvrages.


 

de Fernand à Sylvia

 

 Prix public 28 €.

 

Recueil de mémoire sur la Vallée de la Daronne

La collecte de mémoire, effectuée sur la vallée de la Daronne en 2014, sera publiée au cours du premier trimestre 2018 dans la collection "Regards sur l'Ardèche verte".

Cette vallée sauvage abrite l'ancien monastère de Saint-Sorny et sa chapelle. Elle a vu la formation du premier maquis de l'Ardèche à La Cula. La dizaine d'entretiens réalisés s'articule autour de ces thèmes ainsi que de l'agriculture traditionnelle. L'un des témoins, paysan de cette vallée, nous offre un parallèle saisissant entre monde paysan, mais aussi résistance, d'ici et des montagnes d'Algérie où il avait été envoyé pour combattre les rebelles.

 

Soldats d'ici dans la tourmente de 14-18

En 2013, lors des commémorations du 11 novembre, devant les monuments aux morts de Saint-Maurice-en-Chalencon et de Saint-Michel-de-Chabrillanoux, Daniel Chambonnet, photographe et moi avons eu la même remarque : il serait intéressant de rechercher, au-delà des noms trop vite parcourus, qui étaient ces 54 soldats, - leur itinéraire, leur famille, leur métier...- et les circonstances de leur mort.

Mon grand-père maternel, Léon Praly, avait « fait » toute la guerre de 14-18 (Verdun, Chemin des Dames, puis Italie...) sans une blessure. Au début de la guerre, à cheval, et en pantalons rouges, il faisait partie d'un groupe de sept éclaireurs dont il fut le seul rescapé. Il ne m'a jamais raconté « sa » guerre. Je l'ai interrogé et enregistré sur de nombreux sujets de la vie traditionnelle, et je ne sais rien, ou je sais si peu, sur l'expérience la plus terrible de son existence.

Louis Valette, le premier mari de ma grand-mère maternelle, Louise Puaux, est mort le 30 juin 1916, jour de l'anniversaire de celle-ci, près du fort de Douaumont. Peu après, elle perdait leur fils, âgé de trois ans, mort de la grippe espagnole. J'ai assez connu ma grand-mère pour savoir qu'un lien fort nous unissait. Mais elle est morte prématurément et n'a pu me parler de ce mariage d'amour, ni d'ailleurs de cette alliance de raison qu'elle devait contracter en épousant Léon, pour l'aider à élever ses trois enfants après la mort de sa femme en 1920.

Ce sont ces existences tragiques et imbriquées, à l'origine de la mienne, qui m'ont poussée à entreprendre cette quête des soldats disparus des deux communes.

Un petit groupe s'est constitué, avec lequel je travaille assidûment depuis quatre ans. Nous avons effectué ensemble un lent cheminement à partir des archives familiales, communales, départementales et de nombreux sites internet.

Le résultat prendra la forme d'un livre constitué principalement de fiches classées chronologiquement selon les dates de décès. Nous nous sommes attachés à donner pour chaque soldat les indications biographiques dont nous disposions et à mettre en valeur les trop peu nombreux documents personnels permettant de retracer leur parcours.

Des textes complémentaires dressent la toile de fond de ces vies. Il y est question de la situation économique et sociale des deux communes, de l'attente des familles, de leur organisation en l'absence des hommes, des métiers de ceux-ci, mais aussi de l'annonce de leur mort et des compensations auxquelles les proches pouvaient prétendre.

La correspondance, lien essentiel entre les soldats et « l'arrière », nous apporte des informations très concrètes sur la vie quotidienne, la guerre vécue dans la chair des hommes, et le rôle essentiel des femmes pour combler, au travail, le vide créé par leur départ. Elle ponctue l'interminable attente et note l'évolution de l'état d'esprit et du moral au cours des mois puis des années de séparation.

 Le livre paraîtra en octobre 2018. 

-------------------------------------------

Calendrier

 

 

Samedi 17 mars à 17 heures au musée des Vans (Ardèche).

Le musée accueille depuis novembre 2017 et jusqu'au 17 mars 2018 l'exposition « Extraits de vies », réalisation du Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche, pour laquelle Bernard Salques (ethnologue) et moi avons réalisé les enquêtes et écrit les textes.

En accompagnement de cette exposition, les responsables du musée m'invitent le samedi 17 mars, jour de clôture de l'exposition, pour une conférence intitulée : « Recueillir la mémoire de l'autre.

Contes et chansons de tradition orale en Vivarais ».


Vendredi 13 avril, je suis invitée à l'EHPAD de Lancelot (Privas 07) pour une animation sur le recueil de mémoire auprès des résidents.

Le matin je présenterai mon travail de recherche ainsi que mes publications. L'après-midi sera consacré à un travail en petits groupes, à partir des souvenirs des résidents (thèmes à préciser).

 

Une création mobil' multimedia service